domingo, 14 de novembro de 2010

barthes e a literatura





  • "... la littérature vient dans un monde de langage, ce que j`ai appelé ailleurs une logosphère, le monde des langages dans lequel nous vivons; et cette logosphère, étant donné ce qu`est notre société, est profondément divisée."

  • "Ce qu`il y a d`intéressant dans la littérature, ce n`est pas tellement le fait qu`un roman reflète une réalité sociale; le caractère spécifique d`une oeuvre littéraire, d`un roman par example, c`est de pratiquer ce qu`on pourrait appeler une mimesis des langages, une sorte d`imitation générale des langages."

  • "La pratique littéraire n`est pas une pratique d`expression, d`expressivité. de reflet, mais une pratique d`imitation, de copie infinie."
  • "Pour mois, la littérature... est toujours une perversion, c`est-à-dire une pratique qui vise à ébranler le sujet, à le dissoudre, à le disperser à même la page..."

1 comentário:

Rose Marinho Prado disse...

Mimesis da linguagem? É p pensar ...Como se dá isso. Entendo mas não sei explicar.
Nossa..